L'Atelier d'Akoi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, mai 15 2011

Le monde en bleu

Acrylique sur toile. 30*30 cm. Année 2011,

vendredi, mai 13 2011

Suggest

vendredi, avril 15 2011

Marlène Dietrich by AKoi

video 1

mercredi, mars 23 2011

Fresque vidéo

http://www.youtube.com/watch?v=MvUzKlCeIPE

lundi, septembre 6 2010

17 18 19 SEPTEMBRE 2010. TRESQUES CONTEMPORAIN. EXPOSITION.

vendredi, juillet 16 2010

Aux sentinelles

Qui s'avancent dans l'obscurité pour nous damer le terrain.

Quelque part ici elles murmurent

Chuchottes et font ombre à nos sombres voix intérieures

SchchscH CHEU 

Et chuchotent encore

Pour faire ombre, pour éclairer

les lanternes éteintes de nous égarés ici bas, tenant telles des lances

des postures et tenues qui les poussent,

puis nous poussent ensuite le jour venu,

à porter ce flambeau qui lui ouvre la voie.

à Jocelyne.

vendredi, juillet 9 2010

Paint

mardi, mai 11 2010

Eye

lundi, avril 12 2010

Point de vue

Etape pour "Point de vue"

mercredi, mars 10 2010

Galerie de l'étranger

Les coups de coeur sont ces éclats de lumière qui savent vous dire que vous avez bien fait de rester encore un peu.

Pour les grenoblois. demain jeudi 11 mars aura lieu au sein de la galerie de l'étranger (coup de coeur) le vernissage d'une exposition de WlaZ (un artiste peintre dont j'apprécie particulièrement le travail par une certaine douceur vectrice). Alors si vous vous situez dans les parages du quai St Laurent, n'hésitez pas!

Pour ma part, il vous faudra être patient, exposition prévue au mois de Mars prochain.

http://www.galetranger.com/

mercredi, février 24 2010

Retour aux sources.

Acrylique sur toile. Phosphorescence. 50*100 cm.

L'univers de l'artiste. Expo en préparation. 1: L'artiste. Suite.

Technique mixte sur toile.Phosphorescence. 70*100 cm.

dimanche, février 21 2010

Exercice

vendredi, février 12 2010

L'univers de l'artiste. Expo en préparation. 2: Elles

Autrefois muses, amantes, épaules, esclaves et complices à la fois, elles ont inspiré bon nombre de grands artistes masculins comme moi (oups) auparavant.

A la fois de la douceur de ces mains qui vous apaisent, elles ont aussi la force de cette volcanique violence. 

C'est ainsi donc que je leur concède sans nul doute une part prépondérante dans le maintien de cette flamme.

Parce qu'il serait mentir que de ne dire que le flot tiré de ces tripes emmêlées n'a pour secret désir que celui de se voir déversé par la plus discrète des embouchures dans le fleuve sein de la plus intrépide d'entre elles.