L'Atelier d'Akoi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, mars 17 2010

A un grand mâitre des mots.

Le vent dans tes cheveux blonds
Le soleil à l'horizon
Quelques mots d'une chanson
Que c'est beau, c'est beau la vie

Un oiseau qui fait la roue
Sur un arbre déjà roux
Et son cri par dessus tout
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Tout ce qui tremble et palpite
Tout ce qui lutte et se bat
Tout ce que j'ai cru trop vite
A jamais perdu pour moi

Pouvoir encore regarder
Pouvoir encore écouter
Et surtout pouvoir chanter
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Le jazz ouvert dans la nuit
Sa trompette qui nous suit
Dans une rue de Paris
Que c'est beau, c'est beau la vie.

La rouge fleur éclatée
D'un néon qui fait trembler
Nos deux ombres étonnées
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Tout ce que j'ai failli perdre
Tout ce qui m'est redonné
Aujourd'hui me monte aux lèvres
En cette fin de journée

Pouvoir encore partager
Ma jeunesse, mes idées
Avec l'amour retrouvé
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Pouvoir encore te parler
Pouvoir encore t'embrasser
Te le dire et le chanter
Oui c'est beau, c'est beau la vie.


C'est beau la vie

by Jean Ferrat

Album: Jean Ferrat - Vol. 2 (1999)

Lire la suite...

mardi, mars 16 2010

And the winner is ...

vendredi, mars 12 2010

Apparences.

Du thème abordé " L'univers de l'artiste"
Entre création et représentations.
Technique mixte sur bois. 120*60 cm.

jeudi, mars 11 2010

Angels

Angels. Réversible à évolution de couleur nychtéméral. 

Acrylique, technique mixte, phosphorescence, sur verre. 60*80 cm. Vue diurne, face 1 avec fond blanc.

Coup de coeur décembre 2009.

Hier était un jour plus vieux? Il reste tout de même tenace. 

A un artiste de la région Toulousaine dont l'univers et la pratique m'enchantent. Réellement.

David: contact à: fafadad@live.fr

à voir. Région Lyonnaise. La demeure du chaos.

à votre bon soutien pour ce lieu d'expression libre aujourd'hui menacé.

http://www.abodeofchaos.org/

mercredi, mars 10 2010

Galerie de l'étranger

Les coups de coeur sont ces éclats de lumière qui savent vous dire que vous avez bien fait de rester encore un peu.

Pour les grenoblois. demain jeudi 11 mars aura lieu au sein de la galerie de l'étranger (coup de coeur) le vernissage d'une exposition de WlaZ (un artiste peintre dont j'apprécie particulièrement le travail par une certaine douceur vectrice). Alors si vous vous situez dans les parages du quai St Laurent, n'hésitez pas!

Pour ma part, il vous faudra être patient, exposition prévue au mois de Mars prochain.

http://www.galetranger.com/

lundi, mars 8 2010

Bodypainting Avatar. Par Akoi. La vidéo.

http://www.youtube.com/watch?v=xhnrqoje29Y

samedi, mars 6 2010

SIAC Marseille

Amis marseillais, il vous reste 2 jours pour profiter de ce beau salon au parc Chanot.

Après un passage rapide, une prochaine édition m'y verra certainement exposer.

Bonne visite!

Et un clin d'oeil à Williams Raynaud, Dominique Asselot, Daniel Jullien (sculptures),  Philippe Balay, Eve Antonini (sculptures), Walter, Mourier (sculptures marbre), Venekas, Devouassoux, Loizeau, Cazal, et bien d'autres. Avec l'aimable participation ;) d' Alain Feret.

lundi, mars 1 2010

Transparences. Première réponse à l'hypothèse d'octobre

Octobre dernier, je me faisais une réflexion presque d'ordre scientifique sur la durée de vie que pouvait avoir la phosphorescence et son accroche sur verre. Hypothèse: le personnage dessiné sur la plaque de verre se décollera-t-il de son support avec le temps, pour qu'enfin le dessin, le pantin, se libère du peintre, du marionnettiste?

Voici le résultat d'un premier essai.

Acrylique, technique mixte, phosphorescence, sur verre. Vues diurnes selon exposition, vue nocturne. Recto et verso. 40*60 cm. Réversible à évolution de couleur nychtéméral. 

samedi, février 27 2010

Quelques anges gardiens.

jeudi, février 25 2010

Quand Joseph Roudiere s'invite à l'atelier. 1.

Bodypainting réalisé par Williams Reynaud. France.

mercredi, février 24 2010

Contemporalité quand tu nous tiens.

Retour aux sources.

Acrylique sur toile. Phosphorescence. 50*100 cm.

L'univers de l'artiste. Expo en préparation. 1: L'artiste. Suite.

Technique mixte sur toile.Phosphorescence. 70*100 cm.

lundi, février 22 2010

Allez. Une video pour le fun.

http://www.youtube.com/watch?v=ne7cU5FMr5A

Ombrage

à demi nu.

dimanche, février 21 2010

Exercice

Sans titre

Body 2. "A chacun son avatar". Une photo en avant première, en attendant la video.

samedi, février 20 2010

K comme cristal.

Et ces bouts de toi que nous gouttons tous sont-ils ce suc salvateur qui nous nourrit et inspire nos plus grandes idées ? Ou cette sève amère et brulante qui nous consumera tout doucement ensuite pour enseigner l’humilité ?

Ma langue s’est délectée de ta douceur, mon nez s’est empli de ta fragrance. 

Ah…a…aa…AaaaTchoum !

You smells swell my sweet lady.

Envole moi au bout de la terre …

Plus rien ne m’est ?

En toi réside le secret, en toi se cache l’objet de mon tourment.

Racler incessamment le cul de la fourchette contre la rugueuse culotte de ton indifférence ? 

Parler tels deux amants aux cœurs défaits brulants dans le pâle feu de mon ignorance. 

Ne grinceront plus alors que nos matelas.

Mourir pour pour toi ?

Un autre jour mon amour.

Me faut encore emplir ces tonnes de coupelles 

Et de mon sang transcrire cette couleur trouble dans laquelle j’ai cru entrevoir ton reflet,

En servir une, et avec toi, enfin en harmonie, trinquer aux cœurs de cristal.

Transparents, et tellement cassants.

Les traversées se font en solitaire.

BBR. Another style.

Hélicon and co

Sans titre

In the street.

Autres contrées. Moi, c'est toi.

Moi : - Insecte scandaleux qui siffle à mes oreilles mes péchés d’orgueil. Claque tes ailes à mes boucles, clinque à l’or et breloque. Renvoie le soleil à lui-même, auto-suffisant. Brille d’impatience et secoue tes notes provocantes.

TOI : - les mots t’échappent petite fille, mais tes boucles, d’or et de lumière m’ont éblouies. Conte-moi ton histoire, conte la encore.

Moi : -  Des étés sur la terre, pentagone et finistère, regarder loin et trébucher. Tomber sur toi et s’arrêter. La course du soleil s’échoue, s’assèche, échec. Toi et moi. 

TOI : - D’où viens tu belle créature ? Ta source me semble si lointaine. Mais le soleil l’anime. D’où je viens, l’on m’a parlé d’elle. L’on m’a aussi parlé de toi. De ces grands arbres qui m’abritaient, ta chute ici bas était attendue.

Moi : - renifler la chance à ton cœur, la délivrance à ton âme. Brandir les grands airs, les flambeaux, sauter les barricades, toi et moi.

TOI : -   Mes ailes sont brisées et mon cœur s’effiloche. Cogne le roc de nos envies sur la force intrépide de nos angoisses. Mon aile prend l’air mon amie, et mes rêves ont prit la flotte. Frotte et frotte la lampe qui fera sortir ton génie.

Moi : Prends ton envol grand oiseau. Ici sont des contrées crachantes écorchantes trop agressives pour ton fragile plumage. Pars, et ne reviens pas…

Toi :- Pense mes plaies et retrouve moi là-bas, à la croisée des chemins.

Moi : -Pars petit homme, tes pas se perdent ici bas.

Toi :- Cesse de pleuvoir ta féminité, ma guerrière. Rejoins moi vite, les portes se referment et de l’autre monde ne me parviennent plus que les restes d’un halo vague et affaibli.

Duo rédigé avec Aude Sylvan.
To be continued.

vendredi, février 19 2010

Je te vois!

jeudi, février 18 2010

Résolution 2010: continuer de jouer aux billes.

Lire la suite...

Folie humaine. Revue et corrigée.

Un air de printemps.

Lire la suite...

mercredi, février 17 2010

Les coulisses de l'atelier, vues par Joseph Roudiere

Vu à la galerie Dekape

Peinture de Sylvain Satora.

Galerie Dekape. Rue de la république 31330 Grenade-sur-Garonne.

Voir dans "mes liens"

Souvenez-vous, c'était hier.

Ne regarde pas derrière parce qu'hier était un jour plus vieux?

mardi, février 16 2010

Eyes and mouth

Mouth or mouse? Un clin d'oeil à une souris cachée dans mon gruyère.

çà déborde!

Exercice en dilettante.

Avignon

lundi, février 15 2010

T'as pas 100 balles? 1 et 2.

J.O. d'hiver?

Vibrations

Indiscrétions

dimanche, février 14 2010

Don't be black

Pour le fun

L'inspecteur des travaux

Bodypainting. Les photos. (cliquer suir "lire la suite")

Lire la suite...

samedi, février 13 2010

Bodypainting. Video.

http://www.youtube.com/watch?v=6-7w5RkbuvU

ss

Et pourquoi devrais-je ecrire mes vers en rime?

Et pour qui devrais-je demain raper en prose!

L'ami, pour toi!

Oui pour toi l'ami.

Toi qui as le S de celui qui sait

Ce S du sourire, et de la sanction

Le S de mes sarcasmes et celui là-même qui aujourd'hui me saigne.

Mon sang m'assigne qu'tut'sais absurde

Et mon sacrifice salue la soif de mes frères.

France sans sève et vidée de tout sens,

Pourquoi devrais-je aujourd'hui écrire pour toi en rimes?

Sensuelle saveur du sournois louvoyant et tellement pas bienfaisant!

Sert moi ce dollars que j'en oublie mes soucis.

Et taille toi la part belle, suce sangsue,

simplement de statistiques et pourcentages inquiet.

Cinquante et un?

N'est-ce pas là le nectar de ton insouciance?

Laiss'moi alors seul

Avec c'lourd bulletin qu'dans ton urne j'laisserai glisser.

... à mon politique préféré.

vendredi, février 12 2010

L'univers de l'artiste. Expo en préparation. 2: Elles

Autrefois muses, amantes, épaules, esclaves et complices à la fois, elles ont inspiré bon nombre de grands artistes masculins comme moi (oups) auparavant.

A la fois de la douceur de ces mains qui vous apaisent, elles ont aussi la force de cette volcanique violence. 

C'est ainsi donc que je leur concède sans nul doute une part prépondérante dans le maintien de cette flamme.

Parce qu'il serait mentir que de ne dire que le flot tiré de ces tripes emmêlées n'a pour secret désir que celui de se voir déversé par la plus discrète des embouchures dans le fleuve sein de la plus intrépide d'entre elles.

C.F.A.

3 LETTRES LOURDES DE SENS

3 lettres vides de tout bon sens.

3 lettres qui enterrent l'ouest Afrique dans un mic mac d'fric.

3 lettres oscillantes au bout d'un crochet,

Et dont les fluctuations affament ou engraissent.

Dirigeants, dirigez et faites osciller avec le CFA le coeur des familles que vous affamez.

FAMINE, FMI, quelles lettres nous manque-t-il donc?

 

A mes chefs d'états.

Texte pour un âne.

L'univers de l'artiste. Expo en préparation. 1: L'artiste.

Tous artistes? Probablement. 

Autour du travail de créativité se trouvent un ensemble d'éléments redondants qui, somme toute, créent ce que je qualifie ici de "l'univers de l'artiste". Plasticiens, musiciens, artistes de la vie ou autres, au delà du "tourisme", lorsque l'activité artistique passe au stade "d'immigration" c'est-à-dire comme unique source de vie, elle se trouve alors confrontée régulièrement à ces éléments.

Parmi ceux-ci, l'artiste lui-même. Avec ses propres tourments et cette sale habitude de laisser son empreinte sur tout ce qu'il touche, tout comme il en est lui-même empreint.

Acrylique sur toile. 70*100 cm. En cours.

jeudi, février 11 2010

Mon précieux 5

Suspendu

Danse avec moi

Le loup et le diable

Blue Sirene

mercredi, février 10 2010

Mon précieux 4

Lire la suite...

La Dame Blanche

Son voile m’a assombri le regard, froissé le poignet

Elle est de celles qui vous hantent, vous habitent

Son regard est trouble, ses yeux me troublent

M’emplissent d’une rare inquiétude

Elle a déjà balayé tant de mes frères !

Derrière chaque vipère, elle sut toujours se cacher

Derrière chaque lance, chaque cri de guerre, elle murmurait

« Montre-moi ton amour, fidèle amant »

Et derrière moi, elle chuchote des notes de couleur qui m’apprennent la crainte.

En moi naissent aujourd’hui des volcans qu’elle sait dompter,

Des falaises qu’elle a survolées.

Et quand je me réfugie derrière l’artifice, c’est pour la tromper.

Tout comme je te trompe, l'ami.

  • extrait de l'exposition "noirs soeurs".

Portrait N°2.

Je profite de ce second portait pour un appel à modèle. (Recherche de modèles pour portraits et scènes de vie).

N'hésitez pas me contacter par mail ou téléphone (toutes mes coordonnées sur le blog ou le site) si vous souhaitez participer à ce travail en vue d'une exposition dans le dernier trimestre 2010.

Acrylique sur toile, 110*130 cm. 2010.

Portrait N°1

Le travail du portrait avec comme médium la peinture acrylique, ainsi que certaines scènes extraites de mon parcours photographique, est un exercice qui m'a interpelé et intéressé, à l'issue d'une récente commande de portrait. C'est alors que remontent ces bonnes vieilles envies de croquer le monde, la vie, les visages, dans un défi nouveau, en parallèle avec ma recherche picturale.

Il n'est alors pas impossible, bien au contraire, que régulièrement, vous voyiez apparaître quelques visages ici ou là, dans un travail parallèle mais conjoint avec le reste de démarche artistique qui se veut de démontrer que la peinture a encore bel et bien son mot à dire dans ce 21ème siècle pluridisciplinaire.

Acrylique sur toile. 60*40 cm.

Lire la suite...

mardi, février 9 2010

Libérations




3

Tiens, je l'avais oublié çui là.

Alors ce tableau a été effectué avec la participation d'un jeune vidéaste de la région du Gard dans le but de montrer les étapes de la naissance d'un tableau (du fond blanc à sa forme finie). La vidéo est pour l'instant gardée dans le secret d'une certaine pudeur, mais le tableau lui est né. Né mais arrêté en l'état à la fin du tournage. Un grand artiste encore mal connu de notre siècle me disait: "un tableau exposé est un tableau terminé". Considérons alors qu'il est terminé, et visitable à la galerie Dekape, 31330 Grenade-sur-Garonne.

titre: "3"

Acrylique sur toile, phosphorescence. 150*50 cm.

lundi, février 8 2010

2010

- les jeunes, que dis-je, les gens ne croient plus en rien aujourd'hui
- comment çà! Moi, je crois en plein de choses, mec!
- je ne disais pas çà pour toi, Akoi! Je disais simplement qu'à part s'amuser, écouter de la techno, et tout et tout, ...
- Là tu vois! Moi, je préfère le ragga...
- Akoi! Je disais donc que ce n'était pas à toi que je m'adressais. Tu vois, c'est comme si un nuage genre playmobil était passé sur terre et vlouf, envolées les grandes causes, les grandes valeurs et tous les trucs aujourd'hui pompeux hier injectés dans nos neurones comme ce qui devait être le "goog style", tu vois.
- Le "god" style, tu veux dire?
- Non. Mais tiens, en parlant de godstyle, t'en es où alors avec les meufs?
- Euh... là tu m'poses une question à moi, ou alors c'est pour les autres, genre, tu vois, les autres?
- Toi, mec! T'en es où? T'en parle tout le temps d'habitude.
- Ouh là, ouh là, doucement le bonhomme. Disons que tu vois, je goutte aux joies du célibat en 2010. Or, comme tu le sais, mes dernières données datent des années 90 dans ce domaine. Alors tu vois, j'ai pas encore approfondi à ce stade. Et, après quelques essais dans le célibat façon 2010, j'ai juste un truc à dire, "çà craint!" C'est la raison pour laquelle je demande encore un peu de temps pour cerner la question. J'en profite d'ailleurs pour signaler qu'un envoi imminent de renfort ne sera pas à exclure.
- ...
- Et puis, pour ce qui est du "traité de la guerre des sexes" dont je me targuais de terminer le second volet avant juin...
- Euh ... j'l'ai pas lu.
- Quoi? Toi? Mon ami! Mais qu'est-ce que t'attends çà fait une paye qu'il es sorti ... Bon, je disais donc, pour le deuxième volet du traité de la guerre des sexes, va falloir patienter encore un peu.

Tirailleurs

Extrait de l'exposition "Noirs soeurs". Technique mixte sur verre, bois brut. Phosphorescence. 120*100 cm. Exposition permanente: galerie Dekape, rue de la république, 31330 Grenade-sur-Garonne, France.


Quatre tirailleurs sénégalais se retrouvèrent perdus sur une colline de Normandie.

Le premier se dit :

« Ici, je planterai la graine qui verra pousser mes enfants »

Le second pensa :

« L’homme blanc m’a arraché des miens pour tuer des ennemis qui ne sont pas les miens »

Le troisième parla :

« Les amis, battons-nous pour nos frères ! »


Le dernier, quant à lui, ne jamais sut prendre le temps de savoir ce qui l’animait vraiment.

Cartables

Dans mon cartable, il y a des écoliers en pagaille.

Certains crient la joie du réveil de l’enfant noir marchant sur les pas de son ainé blanc.

Certains crient l’effroi de devoir aller apprendre à ceux à qui l’on a tant à enseigner

Les autres pleurent le sein de reine mère qui s’éloigne déjà

Et avec eux, ceux-là que les beignets de grand-mère auront vite consolés.

Ne crie plus Zohra, un jour tu sauras plus de choses encore que ce papa qui te brise

Sèche tes larmes Aicha, par elle et ses rivières, tu sauras transformer la force qui est en toi,

Et enfin crier

Liberté.

Quand les dékapé"s" en mêlent

Avignon, Montpellier, Toulouse, puis Tresques! 3 jours pour se mouvoir.

Clin d'oeil à Sophie Rived et Claude Dakin, de la galerie Dekape à Grenade-sur-Garonne, et leur énergie de folie (quelques toiles suivront dans les prochains jours).

Amis toulousains et alentours, pour aussi profiter grandeur nature de certaines oeuvres de l'atelier d'Akoi, sachez qu'elles sont en résidence permanente aussi dans ce lieu depuis début février après le vernissage qui a eu lieu en décembre. A suivre, une exposition permanente des oeuvres phosphorescentes.

Lu dans un journal:

(cliquer sur l'image pour agrandir)

samedi, février 6 2010

Configurations

Parce que nous changeons, échangeons et recolorons nos vies, les configurations font évoluer avec nous l'ensemble de tout ce qui nous approche, nous entoure.

Certains éléments bougent, d'autres restent spectateurs, et observent.

Au suivant?

vendredi, février 5 2010

Et où pourrait-on être?

Extrait de l'expo noirs soeurs. Texte homme blanc sur monochrome noir en matière.

Homme blanc

Brillant par la force de ta transparence, tu es pourtant chacun d’entre nous

Mes mouvements sont maladroits, parfois laids. Et pourtant tu es derrière chacun de mes gestes.

Quand je bouge, tu bouges aussi. Quand je danse, tu penses.

Tu es un peu mon frère, un peu mon père.

Alors quand tu as faim, je chasse. Et quand tu as soif, je t’invite au plus abondant de mes puits.

Tu te teindrais en moi et moi en toi. Nous sommes ensemble. Trop proches pour nous voir, si éloignés parfois.

Tu es la clef qui ouvre mes serrures, tu es aussi le coffre où je peux garder mes plus grands secrets.

Ton règne prendra-t-il un jour fin ?

Si tu venais à me quitter, homme blanc, je t’en prie,

Parle à tes frères de moi, envoie-les me rencontrer pour que, comme j’en ai tant le besoin,

Ils m’apprennent à comprendre pourquoi ma couleur est si sombre.

mercredi, février 3 2010

Colour me

Invitation furtive

Comme je le fais parfois, une photo de l'atelier en travaux.

Bien entendu, je reste disponible pour une visite complète, pour ceux qui le souhaitent.




Terres arides

Dekape

Pour la science. On n'a pas inventé grand chose!

Je n'ai pas pour habitude de me promener en dessous de la ceinture ( trop de balles perdues dans cette zone). Et pourtant, quand la nature elle-même s'en mèle, alors je m'incline (légèrement). Et la science m'oblige alors de dévoiler ce petit clin d'oeil.
Photos non retouchées.



lundi, février 1 2010

Heart of fire

Intincts de survie. Illusions!

jeudi, janvier 28 2010

SRKO

lost time

lundi, janvier 18 2010

Le soleil et mon lundi

Le lundi au soleil, c'est une chose qu'on ne verra jamais

Chaque fois c'est pareil, jamais au soleil on ne verra le lundi

Le lundi c'est pareil chaque fois au soleil

Pareil le soleil jamais le lundi

Chaque fois jamais lundi on verra

Au soleil pareil on verra le lundi c'est jamais une chose.

Il est déjà 9 heures.

Merde, faut qu'je bosse.

dimanche, janvier 3 2010

Une fin en soi

jeudi, décembre 31 2009

31 secondes avant minuit

Moins l'quart mam placard? Si c'était vrai çà serait placardé en 4 par 3 dans une magnifique Z.I. comme ces affiches là qui collaient des boules de couleur aux billets de banque y a pas quelques jours.

"J'ai quatorze ans mdame" "Et merde j'en ai 36. Paraît qu'j'en termine à 38!" 31 secondes avant minuit? C'est tout c'qui m'reste. Des ballets? Déballer nos balots? Les remplir de vide? Laisser gonfler puis "flaf" éclater le tout dans un grand claquement de mains? Po si sur. Alors décomptons!

Trente une secondes durant lesquelles j'mamuse à compter ma tune. Trente secondes durant lesquelles j'aurai l'temps de compter l'ensemble des causes humanistes humanitaires non humanistes non humanitaires auxquelles je ne participerai pas. Et puis laisser monter le son, laisser glisser 2009 et son ensemble de sombres révélations, entre les cuisses de 2010 qui y prendra, espérons-le, sans tout de même demander l'accomplissement d'un quelconque rêve utopiste, du plaisir. Et couinent alors les matelas, et sonnent encore les cloches. Belles et grosses, grasses et bien dodues. Comme ces moutons. Oui, mesdames et messieurs, des moutons! Qu'on égorge sous nos yeux ébahis! Et nous nous en contenterons bien. Trente secondes donc, à qui je veux bien incrémenter de la dernière pour te laisser encore le temps de l'écoute. Parce qu'après, juste après, ne résonnera plus que le son sourd du beat...populaire. ... Et on ne veut pas m'croire que 2010 sera une année sexuelle ...

Bonne Année 2010 à tous

Texte à retrouer aussi sur www.dekape.net

dimanche, décembre 27 2009

Monochrome de phosphorescence. Jouons un peu.

à travailler la phosphorescence depuis quelques années maintenant tout en abordant lors d'expositions divers aspects de cette matière entre pigment et agent texturant photoluminescent m'a amené à ce panneau monochrome en toile sur chassis qui permet de s'exercer à la fois au bon vieux concept du monochrome et à celui de l'art éphémère, ce liquide s'écoulant que bon nombre d'artistes s'attelent à emprisonner en leurs doigts.

L'installation se résume donc à un panneau phosphorescent de format variable (essai effectué sur toile de 80*100cm) accompagné d'une source lumineuse de type focale, avec un faisceau droit et le plus net possible (tests au laser et à la lampe torche de puissance variable).

Il devient alors possible, en exposition, de laisser s'exprimer le spectateur, en même temps complice de la toile, qui pourra voir apparaître puis disparaître progressivement l'oeuvre éphémère sortie de son imaginaire.

Monochrome phosphorecent. Acrylique sur toile. Phosphorescence. 80*100 cm. Oeuvre exposée à la galerie Dekape. Rue de république 31330 Grenade-sur-Garonne.

Vous avez un nouveau message. v2;

vendredi, décembre 25 2009

Aerographie. Essais.

Bon il est temps, après ces quelques mois d'absence, de faire apparaître quelques images de ces trois derniers mois passés à aérographer sur la région toulousaine.

Episode éminemment sympathique à poursuivre ... certainement...

Et un passage dans le photoréalisme, un.

Portrait sur feuille cartonnée. 50*70 cm. Aérographie. Décembre 2009. Exercice.

Papillon. Exercice en cours. Aérographie sur feuille cartonnée. 50*70 cm.

Punaise! Aerographie sur feuille cartonnée. 50*70 cm. Exercice. Novembre 2009.

Tigre. Aerographie sur feuille cartonnée. Exercice. Octobre 2009.

Ice cream. Aerographie sur feuille cartonnée. 50*70 cm. Exercice. Octobre 2009.

A suivre, machouiller, ingurgiter, transformer, Akoiiser.

La pelle de Noel


vendredi, décembre 11 2009

DeKaPe

A suivre? Suivons alors.
Samedi 19 Décembre dès 19heures pour ceux qui seront aux alentous de Toulouse, proposition d'une expérience entre sonorités, phosphorescence, corps en mouvement et en peinture.
Rendez-vous à:
Galerie Dekape
Rue de la république 31330 Grenade-sur-Garonne.

dimanche, novembre 22 2009

bon a yé fini le salon des Arts

Ven sam dim 22.11.2009: salon des Arts de Laudun L'ardoise, bref bilan concernant 3 oeuvres présentées en phosphorescence:

Phosphorescence et artistes: intéret marqué.
Phosphorescence et public: un voyage partagé.
Phosphorescence et moi: un univers dans lequel j'aime à naviguer.

à suivre.

samedi, novembre 21 2009

kids

quelques mots clefs...

Toulouse. . Plasticiens .. Aerographie .. Collectifs .. Expositions .. Laudun .. 22 Novembre .. Concerts .. Need to work!

alors comment on fait déjà

9h... il est déjà 9h là? (travaillez votre filmographie), courir, speeder un peu, négocier tranquillement ce virage là, puis sui là, et encore sui là, et gravir ces petits chemins. Le couloir est exigu, les murs sans appui mais conduisant à l'inévitable rencontre. Toi. Et moi. L'ouverture, le regard et enfin le voyage.
Bienvenu ami public aux notes d'humeur sur akoiblog. Quelques mois de rupture numérique, mais no forget!
Pas mal de travaux en cours alors encore un peu de patience pour voir venir quelques croquis. En attendant, encore un peu de photos.


i m back

o héé

ya quelqu'un?

mardi, septembre 15 2009

Question à 2 balles

Le stress déclenche-t-il l'embolie chez le sujet jeune fumeur ?

Question en latence.

samedi, septembre 5 2009

Fini les vacances

Bah oui!

mardi, août 25 2009

FLASH!

dimanche, août 16 2009

In water with my watch, my sun glasses and my cam !

vendredi, août 14 2009

Couples éternels

Acrylique sur toile. 80*60 cm.

Commande effectuée pour Nicolas F. Avignon, France.

jeudi, août 13 2009

Noirs soeurs 2

Acrylique sur toile. 90*70 cm.

Exposition en prévision.

Triptyque sans titre 2

Acrylique sur toile, phosphorescence. 3 formats 20*20/30*30/40*40 cm.

Commande effetuée pour Mélo. F., Amiens, France.

Patchwork

Petit coup d'oeil par dessus l'épaule. Nostalgie quand tu nous tiens.

samedi, août 8 2009

Noirs soeurs

Réflexion sur le noir et ce qu'il engendre de fantasmes. Exposition en préparation.

- page 2 de 6 -